Journées du Patrimoine : Un pont, c'est toujours une histoire !

En préparant pour les journées du patrimoine 2015 un événement consacré au pont de l'Isère entre Goncelin et Le Touvet, le Rif ne s'attendait peut-être pas à d'aussi passionnantes découvertes ! Une "première" à partager avec le public, le dimanche 20 septembre prochain.

Durant plusieurs mois, forte de son projet totalement inédit,  l’Association a, en effet, fouillé durant de longues séances les archives départementales, compulsé les récits d’historiens, interrogé près d’une vingtaine de témoins, « anciens » de Goncelin et du Touvet, et même consulté les spécialistes des ponts du Conseil Départemental de l’Isère. Le résultat a sans doute dépassé leur espérance puisqu’à travers l’histoire du pont sur l’Isère qui relie Goncelin au Touvet, c’est toute la vie des habitants des deux rives depuis plusieurs siècles – et particulièrement le dernier - qui a surgi des eaux !



Le pont de Goncelin au Touvet

Car un pont, c’est toujours une épopée. Celle de l’ouvrage lui-même bien sûr, de sa construction, de son inauguration, des intempéries qu’il a subies au cours du temps, des reconstructions nécessaires, des efforts, des compétences et des innovations qu’il a fallu – et qu’il faut toujours – développer pour le maintenir en état et l’améliorer.

Mais bien au-delà, c’est l’histoire de tout un pays – celle de la Vallée du Grésivaudan – de ses femmes et de ses hommes qui, au cours des siècles, ont souhaité un pont, l’on emprunté, utilisé, regretté, encensé ou maudit, selon les époques.
Une histoire humaine faite de liens, de rencontres, d’échanges, de tensions parfois et le plus souvent d’amitiés.

C’est donc un « pont qui parle » que nous allons écouter - ainsi que toutes celles et tous ceux qui l’ont bien connu dans le siècle écoulé - tout au long de ce week-end qui lui est consacré.

Au programme de cette journée :
Dimanche 20 septembre, ensuite, place à la découverte sur le terrain !

  1. Exposition à la mairie de Goncelin sur l’histoire du pont du Moyen âge à 1940 d’après des travaux d’historiens, documents d’archives, photos - Ouverture de 9h30 à 12h30 et de 14h à 18h.
    L'exposition relate l'histoire de ce pont de l'Isère :
    1200 - 1850 : Une partie basée sur des écrits d'historiens. Remontons notre histoire depuis le moyen âge !
    1850 - 1944 : pour cette période, le fond des archives départemenales a été mobilisé. Un parallèle avec l'histoire de france est réalisé afin de mieux comprendre ce qui se passe dans le grésivaudan.
    1944 - 2015 : Cette histoire contemporaine est relatée lors d'une promenade commentée (voir ci-dessous).
  2. Promenade commentée jusqu’au pont (deux départs de la mairie de Goncelin à 10h et 14h30) par un cheminement allant du centre du village aux rives de l’Isère, sur le thème « Je me souviens de » (1940 à nos jours) avec textes et photos, des lectures de témoignages inédits, notamment sur les inondations de l’Isère, les destructions et reconstructions successives de l’ouvrage, mais également la vie quotidienne de part et d’autre de la rivière et les échanges que le pont a toujours permis. Des anciens du Touvet et de Goncelin ont accepté de témoigner pour l'occasion. C'est leurs paroles que vous pourrez entendre.
  3. Concert final sous le pont, à la fin de la promenade commentée du matin.

Au cours de cette journée du patrimoine nous aurons la lecture de nombreux témoignages de nos anciens de Goncelin et du Touvet sur la vie autour du village, du pont et de l’Isère.

Voici un extrait du témoignage apporté par Monsieur Grisollet :

" Le vendredi on n’achetait pas du poisson, sauf ceux qui aimaient le hareng, mais le reste de l’année, on allait ramasser notre poisson soit dans les  étangs avec des nasses, des fusettes ou au ruisseau. A la sortie de Goncelin où il y avait les deux boucheries qui jetaient leurs déchets. Vous veniez à 5 heures du matin ! C’était bleu de truites et de brochets ! Avec un bout de fil de 1 mètre de long, avec un bon couteau, vous coupiez un bois de 1, 50 m et puis voilà. Ce qu’il fallait, c’était quand le soleil se levait, que le pêcheur ne fasse pas de l’ombre... Autrement les poissons partaient ! » ...
«On ramassait de tout il y avait la période où les anguilles remontaient, les grenouilles .... Dans la Chantourne le long du chemin de l’empereur de l’autre côté de l’Isère il y avait des écrevisses.» "


C’est sûr, au lendemain des Journées du Patrimoine, on n’empruntera plus le pont tout à fait comme avant...



L'affiche de la journée du patrimoine 2015 à Goncelin

Fichiers


Affiche-jdp-goncelin-lepont.pdf

partagé par Agnès Rambaud le 17 sep. 2015 · 64 téléchargements · 2,03 Moctets

détails